Mais qui les fabrique ?

C'est depuis mon petit laboratoire situé dans le Tarn, plus précisément dans les montagnes du Sidobre qui ont vu naître ma passion, que je concocte et réalise des savons. J'avais pourtant été prévenue : "Attention, ne tombe pas dans le chaudron !!!"

Mais... 

Me voici donc, quelques kilos de savons plus tard, passionnée par cet art et convaincue par ses bienfaits pour la peau.

 

Comme pour beaucoup, le gel douche était jusque là mon allié. Pratique, polyvalent, une palette d'odeurs infinie, "sans ceci" et "sans cela"... Bon, il ne se rinçait pas très bien, je ne comprenais rien aux ingrédients, mais tant pis !

Jusqu'au jour où, quand même, je me suis demandée ce que voulaient dire tous ces noms latins, à quoi ils servaient... Je n'en croyais pas mes yeux ! Comment tous ces perturbateurs endocriniens, ces agents irritants, cancérogènes, et autres substances toxiques ( cf, entre autres,  UFC Que Choisir ) pouvaient se retrouver en cocktail explosif dans des produits que je m'appliquais quotidiennement sur la peau ? 

 

La saponification à froid s'est alors présentée comme une alternative, avec tous ses avantages pour la peau et la planète. Une méthode simple, écologique, économique... Comment résister ?

Elle met en œuvre des produits courants : de l'huile et un alcalin (de la lessive de soude pour obtenir un savon solide), et est réalisable à la maison en prenant les mesures de sécurité et de précautions nécessaires.

La lessive de soude et les huiles sont intégralement transformées en savon, glycérine et surgras, biodégradables à plus de 99%... Plein de belles promesses !

 

Après de longues heures de documentation et de réflexion, les dés étaient jetés, j'allais essayer de faire mon

Premier Savon .

 

Depuis, je ne me suis jamais arrêtée ! Au fil du temps, du travail, des formations, de l'expérience, des déboires et réussites, j'ai franchi toutes les étapes qui, aujourd'hui, me permettent de vous proposer mes produits !